Marois a montré de l’intérêt pour le projet de loi de Houda-Pepin

Although the big news in Quebec is the upcoming elections and the increasing likelihood of a PQ majority government (the gambit of the Charter and the weakness of the opposition leaders), still interesting to note Fatima Houda-Pepin’s bill and the PQ use of it to advance the Charter and embarrass the Liberals:

Dans son projet de loi, la députée définit l’intégrisme religieux comme étant «une idéologie politique qui tend à imposer aux individus, à la société et à l’État des pratiques et des valeurs issues d’une interprétation radicale des religions, notamment les discours portant atteinte au droit à l’égalité entre les femmes et les hommes et incitant à la discrimination et à la violence ainsi que la propagande haineuse appelant à la légitimation du crime en vue de saper les bases de la démocratie et les droits de la personne».

Marois a montré de l’intérêt pour le projet de loi de Houda-Pepin | Jocelyne Richer | Politique québécoise.

Quebec Values Charter – Varia

Starting with Jean Charest, former Quebec Premier, who managed the political pressures related to reasonable accommodation through the Bouchard-Taylor Commission and Report:

Invité par un groupe de réflexion sur le fédéralisme, à Montréal, il a affirmé que, dans tous les cas, avant de restreindre des libertés, il faut démontrer qu’il y a un réel problème.

Accompagné de l’ancien premier ministre fédéral Brian Mulroney, M. Charest a souligné qu’il serait difficile pour les Québécois de plaider leur différence reliée à la langue française tout en interdisant celle de certaines personnes.

L’ex-premier ministre du Québec envoyait ainsi une flèche au projet du gouvernement Marois visant notamment à interdire aux employés de l’État de porter des signes religieux ostentatoires en milieu de travail.

Selon lui, une société devrait cultiver le sentiment d’acceptation plutôt que de faire le contraire.

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/400106/quebec-doit-justifier-la-necessite-d-une-charte-de-la-laicite-dit-jean-charest

A reminder that the PQ government’s approach to secularism is selective:

Le Conseil du patrimoine religieux du Québec joue un peu le rôle de grand argentier auprès du milieu, qu’il soutient en administrant les sommes dévolues tant à la promotion qu’à la conservation du patrimoine religieux. Depuis 1995, le ministère de la Culture et des Communications a financé le Conseil à une hauteur de plus de 270 millions. Ce montant s’élève dorénavant à 290 millions. « Cette nouvelle entente correspond davantage à la réalité et aux besoins du Québec d’aujourd’hui en matière de protection du patrimoine », a déclaré Maka Kotto.

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/400099/quebec-debloque-20-millions-pour-le-patrimoine-religieux

More on the saga between Fatima Houda-Pepin and Philippe Coulliard, benefiting nobody apart from the PQ govt:

La députée indépendante a fait connaître mercredi un projet de loi de lutte contre l’intégrisme sur lequel elle travaillait depuis quelques années. « Pendant que moi je luttais contre l’intégrisme au Québec, Philippe Couillard était en train de faire un coup d’argent en Arabie saoudite, qui est la principale mamelle qui finance les intégrismes partout dans le monde, au Canada et au Québec. Donc, il peut toujours courir en essayant de me salir. »

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/400107/couillard-se-fait-l-allie-des-integristes-accuse-houda-pepin

Drainville dit non au compromis de Fatima Houda-Pepin and Related Charter News

Further to my post Laïcité: Fatima Houda-Pepin dépose son projet de loi | Charte de la laïcité, not too surprising that the PQ government is maintaining their firm line to keep the proposed Charter as it is (while welcoming the dissension within the Liberal Party of Quebec).

«Je respecte la position de Mme Houda-Pepin, mais ce que je dis depuis le départ, c’est que la recommandation de Bouchard-Taylor, c’est un point de départ, ce n’est pas un point d’arrivée. Je pense que Bouchard-Taylor, c’est minimaliste sur les signes religieux», a-t-il [Minister Drainville] expliqué.

Drainville dit non au compromis de Fatima Houda-Pepin | TOMMY CHOUINARD | Politique québécoise.

In other Charter related news, a spirited discussion between Minister Drainville and the Montreal School Board, pointing out some of the contradictions in the Charter in relation to other Quebec laws:

But Mancini responded to Drainville by turning around his questions, asking whether he is aware that Article 37 of the Education Act stipulates schools must respect the freedom of conscience and religion of students.

And the spirit of the act makes it the duty of schools to teach students to respect religious diversity and pluralism.

The government’s Bill 60 proposes to ban the wearing of all religious symbols in the public sector, including the education sector, in the belief the symbols advertise faiths and young minds will be influenced.

It’s the first time in weeks of hearings that the committee has heard this argument.

“This is what we are asking you,” Mancini said. “Which laws must we disobey?”

We don’t want to disobey one or the other, but you are putting us in a position where we don’t know what to do

Montreal school board threatens to fight values charter with ‘all possible resources’ in faceoff with minister

PLQ Couillard, still struggling to define his party’s position, noted how exclusion can foster fundamentalism and extremism:

La charte de la laïcité accroîtra la discrimination à l’emploi dont sont victimes les femmes musulmanes portant un voile. « [Toute politique qui] dit à une femme : “ On ne veut pas que tu sois avec nous. On ne veut pas te voir. Retourne chez toi ” bâtit le sentiment d’exclusion et nourrit les gens qui font de la propagande pour recruter d’autres citoyens dans les rangs des intégristes », a expliqué M. Couillard dans un entretien avec Radio-Canada. La charte de la laïcité est du coup « exactement […] ce dont ils ont besoin ».

La charte alimentera l’intégrisme religieux, craint Philippe Couillard

More on former Supreme Court Justice Claire L’Heureux-Dubé’s support for the Quebec Values Charter:

But speaking last week at a legislative committee, Justice L’Heureux-Dubé said while freedom of religion is fundamental, the right to wear religious garb is not; it is less important, therefore, than women’s right to equality.

Daniel Weinstock, a philosopher of law at McGill University, said that the “contradictions speak for themselves,” not only in her support for a hierarchy of rights rejected by the court she sat on but in deferring to Quebec legislators. As a judge, she helped “lead the charge to a substantive interpretation of equality rights, taking it away from a purely formal reading. It is a bit of a reverse, to say the least, when all of a sudden her position is that courts should be deferential to legislators.”

Daniel Jutras, McGill’s dean of law, called Ms. L’Heureux-Dubé’s intervention “unacceptable. Putting the weight of a retired Supreme Court justice behind [the ban] is quite problematic. I can’t understand it.” He said her support will have significant impact “not within the legal community but it certainly will be used by the Parti Québécois to legitimate their position that this is not a simple legal issue.”

 Former Supreme Court judge’s support buoys PQ’s charter argument 

Of course, Louise Arbour, another former Supreme Court judge, opposes it (With the Charter, Quebec risks closing its mind).

Laïcité: Fatima Houda-Pepin dépose son projet de loi | Charte de la laïcité

More on the proposal of Fatima Houda-Pepin. In some ways, more sensible than the Values Charter (limited to officials in positions of authority à la Bouchard-Taylor), in others goes further in limiting requests for accommodation (e.g., school curricula). Most interestingly:

Fatima Houda-Pepin souhaite également la création d’un « centre de recherche-action sur les intégrismes religieux et leurs impacts sur la démocratie, les droits de la personne et les droits de la jeunesse.» Il aurait pour mandat « d’identifier et de documenter les manifestations d’intégrisme religieux basées sur l’instrumentalisation des religions ou sur un code d’ honneur ». Le premier ministre devrait déposer un rapport annuel contenant les résultats des travaux de ce centre et « recommander toute mesure législative ou réglementaire nécessaire à la mise en oeuvre du rapport ». Ce pourrait être « l’adoption de sanctions appropriées, telles que la révocation de l’enregistrement d’un organisme de bienfaisance aux termes de la Loi sur les impôts ».

It should be noted that Houda-Pepin has developed these proposals given some of her experience with Muslim fundamentalists in her own riding and elsewhere in Quebec.

Laïcité: Fatima Houda-Pepin dépose son projet de loi | Tommy Chouinard | Charte de la laïcité.

With the Charter, Quebec risks closing its mind – The Globe and Mail

Louise Arbour in the Globe on the Quebec Values Charter:

In short, we are called upon to choose the kind of world in which we want to live. All this talk about secularism, the neutrality of the state, tolerance or the specificity of Quebec should not obscure the fact that this is not about affirming values, but it’s about promoting and implementing them.

We have avoided the pathologies of nationalisms that feed the far right and all other forms of extremism. Quebec society is modern, open to the world and until now inclusive. In that setting, the proposed charter of secularism is a siren song. It evokes images of a homogeneous Catho-secular society where “our” religious symbols are innocuous, since we have voided them of their purely religious content, but where the religious symbols of “others” are a perpetual menace to us all.

In reality Quebec has succeeded remarkably well in absorbing immigration into a tightly knit society. Fear is always a bad adviser. Rather, social cohesion comes from a generous and welcoming spirit that induces others to integrate. This is, in fact, what newcomers have always done.

With the Charter, Quebec risks closing its mind – The Globe and Mail.

On a (relatively) positive note, the Mayor of Quebec city manages to find a balance between tolerance and his discomfort with more fundamentalist Muslim women:

« Y’a des gens qui pourraient être tentés de blâmer ces femmes-là. Je voudrais dire à ceux qui pourraient être tentés de faire ça à Québec de ne pas le faire. De surtout avoir beaucoup de compassion pour ces femmes-là qui sont obligées de s’attriquer de cette façon-là à cause de préceptes religieux, à cause d’interprétations d’une religion qui, quant à moi, sont fausses. »

M. Labeaume a par ailleurs indiqué qu’il n’avait aucun problème à laisser ces femmes porter de tels maillots. « De toute façon, des nageurs professionnels ont à peu près le même », a-t-il dit.

Il n’a pas caché par ailleurs qu’il les plaignait beaucoup et espérait qu’elles « se révoltent un jour ».

Port du burkini: ​appel à la «compassion»

Fatima Houda-Pépin, excluded from the Liberal Party of Quebec caucus, tabled her own version of laicité, narrower that the proposed Charter coverage but including the creation of an organization to monitor religious fundamentalists. Needless to say, the PQ government is delighted with this, both on substantive and political terms:

Houda-Pepin revient hanter Couillard

La réplique › Charte de la laïcité – On accorde trop d’attention à Mme Houda-Pepin | Le Devoir

A bit of the “arrogance of the expert” in this opinion piece by Yara El-Ghadban of Université d’Ottawa. As I discussed in my book, Policy Arrogance or Innocent Bias: Resetting Citizenship and Multiculturalism, a mix of anecdote and evidence likely gets us closer to reality than relying only on one perspective, and academics, while important contributors to analysis and discussion, do not have a monopoly on the truth as this piece implies:

Quelle autorité ont-elles, ces femmes, à part le fait d’être musulmanes et d’avoir eu une mauvaise expérience à l’école dans leur pays d’origine ? Faut-il rappeler que nous ne sommes pas en Tunisie ou au Maroc ou en Algérie ? Faut-il rappeler dans le cas de Houda-Pepin qu’à part le fait de mentionner des femmes voilées entre elles qu’elle a vues dans une maison quelque part, elle n’a rien démontré de sa thèse sur l’intégrisme musulman au Québec ? Faut-il souligner que Benhabib ne cherche ses exemples que dans d’autres pays que le Québec ? Il y a bien une raison à cela : soit la réalité dont elle parle n’est pas tout à fait celle qu’elle représente, soit elle ne connaît tout simplement pas cette réalité et donc ne pourrait pas en chercher des exemples.

Vous voulez entendre absolument des musulmanes ? Pourquoi pas Leila Benhadjoudja, Sherene Razack, Amel Belhassen, Leila Bedeir et les innombrables femmes qui oeuvrent au sein de la Fédération des femmes du Québec ? S’il vous plaît, n’allez pas les interpeller parce qu’elles sont musulmanes, mais parce qu’elles ont la compétence intellectuelle pour le faire.

Je vous prie de faire votre travail de journalistes et d’arrêter de répéter sans aucune distance critique les dires de certaines figures simplement parce qu’elles affichent leurs identités ou parce qu’elles disent des choses spectaculaires.

La réplique › Charte de la laïcité – On accorde trop d’attention à Mme Houda-Pepin | Le Devoir.

Quebec Liberals open to religious-symbols ban for judges, police

Back to the Bouchard-Taylor approach of limiting the ban to officials in positions of authority. And this compromise allows Fatima Houda-Pepin to remain in the Liberal caucus. This makes the Liberal Party of Quebec and CAQ positions very similar and it will be interesting to see what reaction, if any, of the federal political parties.

Quebec Liberals open to religious-symbols ban for judges, police – The Globe and Mail.

Fatima Houda-Pepin demeure dans le caucus libéral | PAUL JOURNET | Politique québécoise

Quebec Values Charter – Quebec Liberal Party internal discussions

Slow news day for the Quebec Values Charter so ongoing coverage on Fatima Houda-Pepin and her debates within the Liberal Party of Quebec, following yesterday’s Fatima Houda-Pepin: une intellectuelle solitaire | Denis Lessard | Politique québécoise:

Fatima Houda-Pepin est «prête à collaborer» | DENIS LESSARD | Politique québécoise

Houda-Pepin attendue de pied ferme au PLQ

Fatima Houda-Pepin: une intellectuelle solitaire | Denis Lessard | Politique québécoise

A good profile on Fatima Houda-Pepin, the Quebec Liberal Party member of the national assembly that has taken throughout her political career a strong position against fundamentalism, particularly islamic fundamentalism. Having been on a study tour with her and others of the Dutch experience with integration and diversity, have a lot of respect for her experience and understanding of the issues:

Fatima Houda-Pepin: une intellectuelle solitaire | Denis Lessard | Politique québécoise.

And some other articles on her relations within the Liberal party:

Sortie de Fatima Houda-Pepin – Là où va le Québec | Le Devoir

Fatima Houda-Pepin invitée à revenir au PLQ | Katia Gagnon | Politique québécoise

The third party in Quebec, the CAQ, after saying they would accept a candidate wearing a chador (the Iranian garment covering the body but not the face), have reversed their position:

Tchador: François Legault fait marche arrière | Martin Ouellet | Politique québécoise

The most sensible commentary was by Graeme Hamilton in The National Post, noting just how hypothetical and unlikely this possibility would be:

The obsession with the chador brings to mind the absurd code of living adopted in 2007 by the small town of Hérouxville, Que., laying down the law against a host of imagined threats posed by newcomers. Among other things, the code declared that it is forbidden to stone women, burn them alive or throw acid on them, that alcohol and dancing are permitted and that “the only time you may mask or cover your face is during Halloween.”

True, there have been no public stonings in Hérouxville since the code was adopted. For that, its authors must be proud. Similarly, if the dust ever settles over the PQ values charter, Ms. Marois will be able to look out at a chador-free National Assembly and pat herself on the back.

Graeme Hamilton : Charter of values causes big fuss over a hypothetical candidate wearing an obscure cloak

Charte des valeurs: Interesting Silence

An interesting commentary on the silence of Quebec National Assembly member Fatima Houda-Pepin, who in the past has been one of the most vocal speakers on the risks of Islamic fundamentalists and sharia law. I had a number of discussions with her during a study tour in Holland a number of years ago, and she is  impressive and worth listening to. From a 2012 interview, worth reading from an integration perspective:

« J’ai un cheminement particulier et ce cheminement-là n’est pas fait par tout le monde », ajoutait-elle. D’origine marocaine, Fatima Houda-Pepin, élue en 1994, est issue d’une « famille très religieuse et pratiquante », précisait-elle. Elle-même a fréquenté l’école coranique. Mais la religion, c’était pour elle « la joie, le partage, la musique » avec des amies juives et chrétiennes aussi. « J’ai connu le fondamentalisme en arrivant au Canada », a-t-elle signalé.

« Quel choc, à mon arrivée au Canada, il y a 35 ans, confiait-elle à La Presse en 2007. J’y ai découvert des cercles d’endoctrinement où les femmes sont voilées entre elles, à l’intérieur de leurs propres maisons. » Elle disait avoir reçu un deuxième choc : l’indifférence des pouvoirs publics.

Charte des valeurs québécoises – Le silence de Fatima

On the more mundane political level, interesting opposition to the proposed Charter from the politician who after the loss of the 1995 referendum blamed the loss on money and the ethnic vote:

Charte des valeurs: Parizeau s’apprête à sauter dans le débat | DENIS LESSARD | Politique québécoise.

Not surprisingly, the inconsistency between the strong position of the Conservative Minister for Multiculturalism, Jason Kenney, and the “I have no problem” position of the Conservative Minister for Quebec, Denis Lebel, gets criticized:

Charte des valeurs: Denis Lebel attaqué par les libéraux