For Temporary Foreign Workers only it appears:

Mardi, le premier ministre François Legault a soumis quatre demandes prioritaires aux chefs fédéraux en campagne. Parmi celles-ci, une demande sur l’immigration.

En campagne à Hamilton mercredi matin, Andrew Scheer a été invité à répondre au désir de Québec qui réclame un plus grand contrôle sur le système d’immigration.

M. Scheer s’est contenté d’exprimer son ouverture pour l’élimination de la duplication des démarches administratives pour les travailleurs étrangers temporaires. Il n’a rien dit du fait que Québec veut décider du nombre de réfugiés et du nombre d’immigrants acceptés pour réunification familiale dans la province. Pas un mot non plus sur l’imposition de tests de français et de connaissance des valeurs québécoises.

« Nous avons toujours dit que nous sommes ouverts à travailler avec le gouvernement du Québec pour donner plus d’autonomie du système d’immigration, s’assurer que le système puisse répondre aux besoins de la province du Québec », a-t-il dit.

Par le passé, le parti, après débat, s’est prononcé contre l’idée du test des valeurs, a fait remarquer un porte-parole de la campagne conservatrice par courriel, à la suite du point de presse du chef.

« À la lecture de la lettre du premier ministre Legault, il semble que le gouvernement du Québec souhaite mettre en place une “évaluation des connaissances des valeurs québécoises”, comme ce qui existe présentement au niveau fédéral. Quand nous aurons vu l’évaluation en question, nous pourrons commenter davantage à ce moment », a ajouté Rudy Husny.