ICYMI: Résidence permanente: des étudiants iraniens se plaignent des délais

Likely security-related delays:

Le gouvernement fédéral dit « comprendre la frustration » ressentie par plusieurs étudiants iraniens qui dénoncent le fait que le traitement de leurs demandes de résidence permanente prend jusqu’à deux fois plus de temps que la moyenne.

Mais, selon le député néodémocrate Thomas Mulcair, il est clair que les Iraniens sont victimes d’un traitement particulier. « Tout le monde comprend le besoin de faire une analyse de sécurité des dossiers, a dit M. Mulcair lors d’un point de presse vendredi. Mais il n’y a aucune raison que ce soit deux fois plus long pour les Iraniens. »

Selon l’avocat Vincent Valaï, qui représente 38 membres du Collectif des étudiants diplômés iraniens, la plupart d’entre eux attendent leur résidence depuis 28 mois. « Ils ont pourtant leur certificat de sélection du Québec et ce sont des diplômés dans des domaines de pointe, des gens dont le Québec et le Canada ont besoin, dit-il. Généralement, on attend 14 mois dans ce genre de cas. Ils ont droit à une réponse. »

Jeudi, après l’annonce du point de presse de MM. Mulcair et Valaï, le gouvernement aurait réglé 12 des 38 dossiers. « Ce déblocage renforce l’idée que c’est discrétionnaire et discriminatoire », pense le député.

À Ottawa, le bureau du ministre de la Sécurité publique (qui fait l’analyse de sécurité d’un dossier après qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada l’a approuvé) reconnaît que certains cas sont plus longs que d’autres à traiter. « Cette situation nous a été soulignée l’année dernière par le député [libéral] Marc Miller », indique l’attaché de presse du ministre Ralph Goodale, Scott Bardsley.

Mais il mentionne que, si 80 % des dossiers québécois sont traités en 15 mois, « cela veut dire que c’est plus long pour 20 % des cas ». Il n’y a pas de délai prescrit pour l’évaluation des dossiers, dit M. Bardsley, parce qu’ils varient selon la complexité du dossier.

Le Canada et l’Iran n’ont plus de relations diplomatiques depuis 2012.

Source: Résidence permanente: des étudiants iraniens se plaignent des délais

About Andrew
Andrew blogs and tweets public policy issues, particularly the relationship between the political and bureaucratic levels, citizenship and multiculturalism. His latest book, Policy Arrogance or Innocent Bias, recounts his experience as a senior public servant in this area.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: