Jason Kenney s’invite dans la circonscription de Maria Mourani: Targeting citizenship ceremonies to “shop for votes”

This takes “shopping for votes” too far. Having citizenship ceremonies for one particular community, religious or not, takes away the power and symbolism of new Canadians of different origins and faiths, coming together to join the “Canadian family.”

Undermines all the messaging on integration and the building of bridges between communities, one of the key objectives introduced by Kenney in 2009-10:

Le ministre de la Défense et du Multiculturalisme, Jason Kenney, poursuit sa conquête des appuis des communautés religieuses. Il s’est aventuré à Montréal dimanche, dans la circonscription de la députée Maria Mourani, Ahunstic-Cartierville, en tant qu’invité d’honneur de la cérémonie de citoyenneté de l’évêque catholique Ibrahim M. Ibrahim.

Contrairement aux cérémonies qui réunissent habituellement des dizaines de nouveaux citoyens canadiens devant un juge de la citoyenneté, l’événement avait été organisé exclusivement pour l’évêque par sa communauté, à la cathédrale Saint-Sauveur Melkite. C’est lors d’une messe que Mgr Ibrahim a prêté le serment de citoyenneté canadienne, devant Jason Kenney, qui a joué le rôle de juge de la citoyenneté. La paroisse était pleine à craquer et M. Kenney a été mis à l’honneur, sur un fauteuil au centre de l’allée principale.

Même si les conservateurs n’ont pas la cote à Montréal, le ministre Kenney réussit habilement à tisser et à conserver des liens avec des communautés religieuses de la métropole. La communauté arabe catholique de Montréal ne fait pas exception.

Dès son entrée dans la cathédrale, M. Kenney a salué chaleureusement l’évêque Ibrahim en arabe, puis a poursuivi la discussion en anglais. Il n’en était pas à sa première visite.

Interrogé par Le Devoir, l’évêque n’a pas caché sa proximité avec le ministre, qu’il connaît depuis 2005. « C’est un ami de la communauté. Il est proche des arabes », a-t-il lancé.

Jason Kenney a dit avoir bon espoir que la communauté de cette église, constituée en bonne partie de Québécois d’origine libanaise, appuiera son parti aux élections de l’automne. « Une communauté entière ne vote jamais de façon unanime, mais nous croyons que beaucoup de Canadiens d’origine libanaise ont des valeurs conservatrices. »

L’évêque connaît aussi la députée Maria Mourani, qui est d’origine libanaise comme lui. Il ne souhaite pas choisir de camp pour les prochaines élections. « Maria Mourani fait partie de notre communauté, mais nous ne sommes pas des politiciens. Nous sommes en faveur de tout le monde », a-t-il indiqué au Devoir.

Would be interesting to know whether CIC provided any advice on the wisdom of community-specific citizenship ceremonies in general, and this one in particular.

Jason Kenney s’invite dans la circonscription de Maria Mourani | Le Devoir.

About Andrew
Andrew blogs and tweets public policy issues, particularly the relationship between the political and bureaucratic levels, citizenship and multiculturalism. His latest book, Policy Arrogance or Innocent Bias, recounts his experience as a senior public servant in this area.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: